Terminaux maritimes à conteneurs

Terminaux maritimes à conteneurs 

HAROPA est un système logistique intégré reliant 10 terminaux maritimes à conteneurs, de l’embouchure de la Seine jusqu’aux portes de Paris.

HAROPA permet aux porte-conteneurs d’accoster aux terminaux du Havre en 45 minutes, de Honfleur/Radicatel en 1h30 ou de Rouen en moins de 5 heures, sans aucun passage d'écluse sur la Seine.

Port 2000 : une infrastructure unique ! 

Port 2000 et ses trois terminaux affectés à des opérateurs privés bénéficient d'une profondeur d'eau de 15.30 à 16.30 mètres durant 330 j/an et d'une desserte multimodale routière, ferroviaire et fluviale assurée par navettes de barges.

Terminal de France (GMP) :

  • 1400 mètres de quai dont 1200 mètres destiné aux navires de mer
  • 10 portiques super-Panamax, 3 portiques ferroviaires
  • 600 prises reefer

 
Cliquez sur l'image pour accèder au détail du terminal

Terminal Port Océane (Perrigault) : 

  • 700 mètres de quai
  • 4 portiques super-Panamax
  • 500 prises reefer  


Cliquez sur l'image pour accèder au détail du terminal

Terminal de Normandie (Perrigault / MSC) : 

  • 1400 mètres de quai
  • 5 portiques super-Panamax, 2 post-Panamax
  • 400 prises reefer


Cliquez sur l'image pour accèder au détail du terminal

Terminaux Nord

Les deux terminaux « Nord » du port du Havre offrent d'excellentes conditions d'accessibilité et de services aux marchandises.

Terminal de l’Atlantique (CNMP) :  

  • 1308 mètres de quai (quais de l’Atlantique et des Amériques)
  • 10 portiques super-Panamax
  • 240 prises reefer 

Terminal Nord (GMP) : 

  • 1576 mètres de quai (quais de l’Europe et des Amériques)
  • 6 portiques super-Panamax
  • 1 grue mobile LHM 500 : 100 tonnes de charge utile
  • 1 portique dédié à l'activité bage
  • 154 prises reefer 

Terminaux sur Seine

Entre Le Havre et Rouen, HAROPA-Port de Rouen opère cinq terminaux pour trafic conteneurisé.

Terminal de Honfleur (Bolloré Logistique Portuaire, Surveyfert, Sea Invest) 

  • 380 mètres de quai
  • 4 grues mobiles
  • accessibilité rapide, face au Havre 

  
Cliquez sur l'image pour accèder au détail du terminal

Terminal de Radicatel (Katoen Natie) 

  • 415 mètres de quai situé à Port-Jérôme, géré par l’opérateur Katoen Natie
  • 2 grues mobiles
  • 100 prises reefer

  
Cliquez sur l'image pour accèder au détail du terminal

Terminal de Rouen (Bolloré Logistique Portuaire, SOMAP)

La spécificité de la plate-forme RVSL  est de disposer de 185 ha en bord à quai aménagés, bénéficiant d’une desserte quadri-modale de qualité : 

  • autoroutière via A13 vers Paris ; 
  • ferroviaire ; 
  • fluviale : liaisons conteneurisées quotidiennes ; 
  • maritime : liaisons régulières vers l’Afrique, Océan Indien, Antilles et Guyane.

  
Cliquez sur l'image pour accèder au détail du terminal

Terminal de Rouen Quevilly (Euroports France) 

  • 1 610 mètres de quai, tirant d'eau 10,30 mètres 
  • Marchandises conventionnelles à l’import
  • terminal multimodal : desserte fluvio-maritime, rocade Sud 3, site fer. 

  
Cliquez sur l'image pour accèder au détail du terminal

Terminal de l’Ouest (URA)  

  • 770 mètres de quai, profondeur d'eau de 9,50 mètres minimum
  • en bordure de la ville de Rouen,
  • trafic conteneurisé associé aux trafics de tubes, colis lourds et farine en sacs, projets industriels.
  • terminal  multimodal : desserte fluvio-maritime, route, fer. 

  
Cliquez sur l'image pour accèder au détail du terminal

Maillage des terminaux maritimes

Un service de transport navette de conteneurs est opéré entre le port du Havre, les terminaux de Radicatel et d'Honfleur (Logiseine, Bolloré Logistique Portuaire et GPM de Rouen). 

  •  3 bateaux par semaine à jour fixe (rotation de base)
  •  capacité non limitée et adaptable
  •  optimisation des opérations de réexpédition ou de livraison des conteneurs
  •  coût réduit de stockage
  •  fluidité des opérations de déchargement / rechargement sur camion 

Terminaux fluviaux à conteneurs

HAROPA propose 6 terminaux fluviaux pour une desserte optimale plus d'autres terminaux fluviaux au dela du bassin Parisien.

Six terminaux aux portes de Paris

Gennevilliers (Paris Terminal SA) 

  • 400 ha au cœur de l'activité économique entre le quatier d'affaires de La Défense et l'aéroport International Charles de Gaulle C.D.G.
  • 2 gabarits fluviaux pour connexion aux ports maritimes et aux terminaux de Seine amont, Oise , Marne et Yonne
  • 440 mètres supplémentaires : doublement de la capacité de manutention fluviale
  • portique de grande dimension : travail simultané de 2 barges à couple 

Bonneuil-sur Marne (Paris Terminal SA) 

  • desserte quadrimodale à 8 km à l’Est de Paris
  • 186 ha
  • desserte par lignes fluviales régulières
  • transport combiné fluvial et ferroviaire
  • logistique urbaine conteneurisée 

Limay (TDS Terminaux de Seine) 

  • premier port fluvio-maritime d’Ile-de-France
  • activités de stockage, distribution : métallurgie, automobile, céréales...
  • filière environnement (recyclage, tri sélectif, retraitement…) 

Evry (TDS Terminaux de Seine)

  • à 25 km au sud de Paris
  • vastes zones logistiques (villes nouvelles : Evry et Sénart)

Bruyères-sur-Oise (TDS Terminaux de Seine) 

  • 40 km au nord de Paris, 35 km de Roissy
  • desserte fluviale à grand gabarit 
  • terminal ferroviaire 

La bourdonnais (Terminaux de Seine SAS)

Un hinterland fluvial élargi

HAROPA signe des conventions de partenariat avec de nombreux ports et élargit ainsi les possibilités de desserte fluviale au-delà de l'Ile de France. 

  • Nogent-sur-Seine : élargissement de l'hinterland vers le Champenois 
  • Gron : connexion de la Bourgogne aux terminaux maritimes 

Fort de son succès depuis sa création, HAROPA va élargir son offre de partenariat à d’autres ports français.

Les avantages d'un hub

La solution cloud containing, élaborée avec les professionnels de la logistique fluviale, donne aux ports fluviaux de l'axe Seine tous les attributs d'un hub pour des avantages multiples : 

  • terminal virtuel unique
  • optimisation de la gestion des conteneurs vides sur les 6 terminaux franciliens   (GennevilliersLimay-PorchevilleBruyères-sur-OiseLa BourdonnaisBonneuil-sur-Marne et Evry)
  • utilisation facilitée sur les terminaux secondaires
  • meilleure fluidité de la circulation des conteneurs sur le fleuve 
  • desserte par bateau au plus près des entrepôts logistiques  
  • réduction de la pollution, moindre congestion en Ile-de-France